Personnalités de decazeville - Site officiel de la ville de Decazeville

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

DECAZEVILLE > Histoire, Personnalités, Maires...

Personnalités de Decazeville


Les nombreuses personnalités de Decazeville


Duc-Elie-Decazes
Duc Elie Decazes 1780 - 1860

Ancien ministre et ancien président du Conseil de Louis XVIII, mis en cause dans l’assassinat du duc de Berry, il va s’investir dans l’agriculture et l’industrie à partir du début des années 1820. Il crée la Compagnie des houillères et fonderies de l’Aveyron qui est à l’origine de  l’industrie et de la commune de Decazeville.

François-Cabrol
François Gracchus CABROL 1793 - 1882

François Gracchus Cabrol, né à Rodez le 17 février 1793, mort à Paris le 6 juin 1882.
Polytechnicien et capitaine d’artillerie, il quitte l’Armée pour se consacrer à la sidérurgie decazevilloise dont il sera un directeur emblématique (1827-1833 puis 1839-1860). Il est également administrateur de la Compagnie.
Il est l'inventeur d'un système breveté de préchauffage de l'air de combustion soufflé dans le haut fourneau...
Son tombeau au cimetière de Miramont
est l’un des plus imposant du Sud-Ouest, il est actuellement en cours de rénovation.

Emma-Calve
Emma CALVÉ 1858 - 1942

Rosa Noémie Emma Calvet, dite Emma Calvé est une cantatrice française (soprano), née à Decazeville (Aveyron) le 15 août 1858 et morte à Millau (Aveyron) le 6 janvier 1942.
Elle s'illustra notamment dans le rôle-titre de Carmen de Georges Bizet.
À partir de 1892, elle chante régulièrement au Royal Opera House de Londres et au Metropolitan Opera de New York. Elle crée le rôle de Suzel dans L'amico Fritz de Mascagni à Rome, le 30 octobre 1891.
Sa large tessiture lui permet de passer des emplois de soprano lyrique à ceux de soprano dramatique. Massenet crée pour elle le rôle d'Anita dans La Navarraise et lui confie celui de Sapho dans l'opéra du même nomNote 1. Carmen, qu'elle chante plus de mille fois, suffit à établir sa célébrité, notamment aux États-Unis. Elle entonne ainsi Marseillaise à New York en 1916, devant 30 000 personnes.
Adulée dans le monde entier, Calvé vit « comme une reine ». Elle chante en Inde, au Japon, en Australie. Elle fréquente régulièrement le salon littéraire de Geneviève Halévy où elle rencontre Réjane, Lucien Guitry et le romancier Paul Bourget. On trouve même sa photographie dans les tablettes de chocolat Poulain. C’est en 1904, à l’occasion de la millième de Carmen, qu’elle renonce à l’opéra, tout en continuant jusqu’en 1926 à donner des concerts dans le monde entier.
C'est pourtant dans le dénuement qu'elle meurt, après avoir consacré ses dernières saisons à l’enseignement de son art à Cabrières (Aveyron), où elle avait acquis en 1894 un château près d'Aguessac, avant de le revendre à un industriel gantier quelques années plus tard.

paul-ramadier
Paul RAMADIER 1888 - 1961

Paul Ramadier, né à La Rochelle le 17 mars 1888 et mort à Rodez le 14 octobre 1961, Né à La Rochelle où son père avait été nommé, il passe sa jeunesse à Rodez et mène ses premiers combats politiques au nom du mouvement socialiste dans le Bassin où après quelques échecs il finit par s’implanter durablement après la Grande Guerre. Maire de Decazeville (1919-1941 puis 1944-1959), il devient député et membre du gouvernement sous le Front populaire. Il fait partie des « quatre-vingts » qui refusent les pleins pouvoirs au maréchal Pétain en 1940 à Vichy.
A la Libération, il est ministre du Ravitaillement à la demande du général De Gaulle puis le premier Président du Conseil de la IV e République en 1947. Il sera par la suite ministre de la Défense et de l’Economie, représentant de la France au Bureau international du travail à Genève.

Fonctions:
112e président du Conseil des ministres français
(128e chef du gouvernement) 22 janvier 1947 – 19 novembre 1947
Président  Vincent Auriol Gouvernement  Ramadier

Prédécesseur  Léon Blum
(Chef du gouvernement provisoire) Successeur  Robert Schuman
Ministre d'État
26 juillet 1948 – 28 août 1948  -  Député de l'Aveyron: 30 avril 1928 – 10 juillet 1940  octobre 1945 – 1er décembre 1958
Maire de Decazeville:
8 décembre 1919 – 16 mars 1959
Sous le gouvernement Mollet, il a la lourde tâche de financer la politique sociale alors que la guerre d'Algérie vide les caisses publiques. Son nom est par ailleurs associé à la vignette automobile, introduite en 1956.

 
 
 
 
Pierre-Baudis
Pierre BAUDIS 1916-1997

Pierre Baudis est né le 11 mai 1916 à Decazeville (Aveyron) et mort le 5 janvier 1997 (à 80 ans) à Toulouse (Haute-Garonne), est un homme politique français, maire de Toulouse de 1971 à 1983.
Administrateur civil, il quitte Decazeville après la guerre de 1914-1918 avec sa famille pour la Ville Rose. Son père ingénieur électricien aux houillères prend en effet de nouvelles responsabilités dans l’usine flambant neuf de l‘O.N.I.A. devenue au fil du temps A.Z.F. Il conservera néanmoins beaucoup de relations avec Decazeville où sa famille est installée depuis plusieurs générations.

Pierre-Vetter
Pierre VETTER 1919 - 1998

Pierre Vetter, né 4 octobre 1919 dans la Loire-Atlantique, décédé le 31 janvier 1998 est un géologue diplômé de la Faculté des Sciences de Toulouse.
Il débuta sa carrière professionnelle en 1947 aux Houillères du Bassin d’Aquitaine, afin d’assurer l’étude géologique des bassins houillers de Decazeville et de Carmaux. En 1968, il soutint une thèse de Docteur ès Sciences sous le titre :
« Géologie et Paléontologie des bassins houillers de Decazeville, Figeac et du Détroit de Rodez ».
Désireux de préserver les roches et les fossiles qu’il collecta inlassablement tout au long de sa carrière, il créa en 1977 le Musée de Géologie de Decazeville. Il en fut le conservateur à titre bénévole et s’investit complètement pour populariser les sciences de la Terre auprès du grand public, en particulier auprès des plus jeunes. Le Musée prit officiellement son nom en 1996.

jacques_monfrin
Jacques MONFRIN 1924-1998

Jacques Monfrin (1924-1998). Archiviste paléographe de formation, fils du Dr Monfrin qui possédait une clinique à Decazeville, il est accueilli à l’Ecole française de Rome à deux reprises. Nommé à la Bibliothèque nationale de France puis enseignant en Sorbonne et à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. Il est l’un des meilleurs médiévistes et romanistes français.

Maurice-Frot
Maurice FROT 1928-2004

Maurice Frot (1928-2004). Ecrivain, il rend hommage à sa ville de naissance dans « Le tombeau des jaloux ». Ami et secrétaire de Léo Ferré pendant plusieurs années, il est l’un des créateurs du Printemps de Bourges.


Silhouette
Christian DA SILVA 1937-1994

Christian Da Silva (1937-1994). Fils d’immigré portugais, il enseigne les lettres au collège de Decazeville avant de se consacrer, en avance sur son temps, à la formation continue pour adultes. La poésie et la littérature lui doivent beaucoup. Il fut l’animateur infatigable de l’association littéraire « Verticales 12 ».

 
 
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu